Plus d'information sur ce produit

Ingrédients :

  • Valériane Valeriana officinalis Racine fraîche biologique
  • Alcool (50 %) Éthanol source végétale biologique

Préparation :

  • Les plantes fraîches sont coupées et mises à macérer dans de l’alcool biologique
  • La préparation est brassée quotidiennement durant 30 jours, pressée, décantée et tamisée
  • Aucun additif, colorant ou agent de conservation
  • Sans sucre ajouté, sans gluten, sans soya, sans OGM, non irradié

Format :

  • Bouteille de verre ambré avec compte-goutte - 50 ml

Indications :

Système nerveux : Insomnie, douleur, crampe, spasme, fatigue, surmenage, choc, stress, angoisse, anxiété, mal de tête

Système digestif : Gaz, ballonnement, crampe intestinale

Système reproducteur féminin : Menstruations douloureuses, syndrome prémenstruel

Troubles cardiaques d’origine nerveuse : Hypertension artérielle, palpitations cardiaques

Sevrage : Drogue, médicament

Contre-indications et mises en garde :

  • Conduite d’un véhicule et utilisation de machinerie1,2,8
  • Classe 1 : sans danger si employée de façon appropriée
  • Le principal danger de la surdose est la somnolence
  • Ce produit n’est pas destiné aux jeunes enfants

Interactions :

  • Médicaments à effet sédatif

Posologie :

  • Dose d’intervention: 30 à 60 gouttes. Répéter 1 fois au besoin. On peut prendre jusqu’à 80 gouttes, pendant 4 à 6 jours.
  • Dose de traitement : 15 à 45 gouttes, 1 fois par jour, 4 à 6 semaines. Répéter au besoin.
  • Débuter avec de petites doses pour s’assurer de la tolérance aux plantes.
  • Diluer la teinture dans un peu d’eau. Brasser la teinture avant l’utilisation.
  • Lors d’un traitement à long terme, donner à raison de 6 jours sur 7.

Mode d'action :

La valériane est une plante dont l’effet dépend d’un groupe de constituants ; son action ne peut s’expliquer par l’analyse, l’étude et l’identification d’un seul principe actif. Cette caractéristique explique l’importance d’utiliser des extraits complets (méthode traditionnelle) puisqu’on ne peut compter sur un principe unique pour étalonner le produit.

Plusieurs de ses constituants ont des effets antagonistes, ce qui rend son action plus équilibrée : certains principes actifs sont sédatifs dans les cas d’insomnie, alors que d’autres vont avoir un effet stimulant dans les cas de fatigue. Plante essentiellement sédative, tous les effets connexes de la valériane découlent de son effet calmant sur les autres systèmes.

Équilibreur du système nerveux, la valériane atténue l’irritabilité nerveuse et les crampes. Son action est une combinaison de son effet relaxant sur les muscles lisses et de son effet dépresseur du système nerveux central (SNC). Ses valépotriates (responsables de l’odeur caractéristique) ont un effet régulateur sur le système nerveux autonome. La valériane aide à s’endormir et améliore la qualité du sommeil.

Associations favorables :

AVOINE en infusion dans les cas de troubles d’origine nerveuse et de sevrage. Boire 1 litre par jour.

NERVOSITHE en capsules dans les cas de troubles nerveux ou musculaires. Prendre 2 à 8 capsules par jour, au besoin, sur de moyennes ou courtes périodes.

SCUTELLAIRE en teinture dans les cas de crise d’anxiété et hypertension artérielle liée à des conditions nerveuses. Prendre 15 gouttes, 2 ou 3 fois par jour.

SOMMEILLETHE en infusion dans les cas de troubles du sommeil. Boire 1 à 2 tasses dans la soirée.

MENSTRUIX en teinture dans les cas de douleurs, crampes ou spasmes abdominaux. Prendre 15 gouttes, 1 à 3 fois par jour, au besoin.

Usages traditionnels :

Originaire de l’Europe et de l’Asie, la valériane est utilisée depuis plus de 1000 ans. Implantée au Québec et en Amérique avec les jardins anglais de plantes médicinales, elle s’est échappée et est maintenant généralisée autour des lieux habités. Dès l’Antiquité, on la retrouve sous le nom de Phu, nom que lui avait donné Dioscorides et qui évoquait son odeur.

À cette époque, elle est plutôt considérée comme un diurétique et un emménagogue, une plante secondaire de la pharmacopée. Cent ans plus tard, Galien prescrit la valériane pour l’insomnie. Il faut croire que son odeur ne déplaît pas à tout le monde puisqu’au Moyen Âge on l’utilisait comme épice et parfum… Au 18e siècle, on met l’emphase sur ses vertus sédatives et calmantes.

Au 19e siècle, on l’emploie pour toutes sortes de désordres féminins, sous la grande catégorie d’hystérie. Elle devient médecine officielle aux États-Unis de 1820 à 1946 et est mentionnée dans le National Formulary de 1888 à 1946. En 1967, elle est encore reconnue comme médicament dans plusieurs pays : Allemagne, Australie, Belgique, Brésil, Chili, Espagne, France, Hollande, Inde, Hongrie, Japon, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Suisse, Tchécoslovaquie, Yougoslavie…

Depuis 25 ans, grand retour de l’intérêt qu’on lui porte : plus de 200 publications scientifiques ont été faites à son sujet ; elle est utilisée comme plante somnifère et calmante dans de nombreux pays.

Certification :

  • Certifié biologique sous contrôle indépendant (Ecocert Canada)
  • Reconnu biologique par le Conseil des appellations agroalimentaires du Québec (CAAQ)
  • Fabriqué selon les Bonnes Pratiques de Fabrication

Références :

1 Mc Guffin Michael et al. Botanical Safety Handbook. Boca Raton: CRC Press; 1997.

2 Brinker Francis. The Toxicology of Botanical Medicines. Third Edition. Sandy: Eclectic Medical Publications; 2000.

3 Brinker Francis. Herb Contraindications and Drug Interactions. Third Edition. Sandy: Eclectic Medical Publications; 2001.

4 Meletis Chris D., Jacobs Thad. Interactions Between Drugs & Natural Medicines: What the Physician and Pharmacist Must Know About Vitamines, Minerals, Foods and Herbs. Sandy: Eclectic Medical Publications; 1999.

5 Winston David, Kuhn Merrily A. Herbal Therapy & Supplements. Philadelphia: Lippincott; 2000.

6 Chandler Frank. Herbs-Everyday Reference for Health Professionals. Ottawa: Canadian Pharmacists Association; 2000.

7 Weiss Rudolf Fritz. Herbal Medicine. Avon: The Bath Press; 1988.

8 ESCOP. Monographs on the Medicinal Uses of Plant Drugs. Exeter: Centre for Complementary Health Studies; 1996.

9 Blumenthal, Goldberg, Brinckmann. Herbal Medicine: Expanded Commission E Monographs. Newton: Integrative Medicine Communications; 2000

10 Wichtl Max. Herbal Drugs and Phytopharmaceuticals. Stuttgart: Medpharm Scientific Publishers; 1994.

11 Barnes J., Anderson L.A., Phillison J.D.. Herbal medicines. Second Edition. Londres (UK) : Pharmaceutical Press ; 2002.

12 Leung Albert Y., Foster Steven. Encyclopedia of Common Natural Ingredients Used in Food, Drugs and Cosmetics, 2eédition. New York: Wiley-Interscience Publication; 1996.

13 Bradley Peter R. British Herbal Compendium.Volume 1. Bournemouth: BHMA; 1996.

14 British Herbal Pharmacopeia 1990. Volume 1. Bournemouth: BHMA; 1990.  

Produits similaires
5,39 $
Menthe Poivré Bio
Clef des Champs
40 g
 
Ajouté avec succès!
17,19 $
Pissenlit Bio
Clef des Champs
80 g
 
Ajouté avec succès!