Plus d'information sur ce produit

Une grande source d'AGL (acide gamma linoléique). L'huile de bourrache de New Roots Herbal est certifiée biologique et sans OGM.

De ses tiges aux poils raides à ses fleurs bleues en forme d’étoile, presque toutes les parties de la plante de bourrache (Borago officinalis) ont été utilisées au cours des siècles, pour leurs propriétés curatives et pour assaisonner les aliments. Dès les années 1600, les Européens apprêtaient les feuilles et les fleurs de bourrache pour en faire un vin, connu pour soulager l’ennui et chasser la mélancolie.

Tout comme l’huile d’onagre et l’huile de pépins de cassis, l’huile de bourrache doit son pouvoir de guérison à la présence d’acides gras essentiels dont le plus important est l’AGL, un acide gras oméga-6. (Même si l’huile de bourrache est souvent utilisée en alternance avec l’huile d’onagre, elle possède deux fois plus d’AGL que l’huile d’onagre.)

Une fois traitée par le corps, l’AGL est converti en substances ressemblant à des hormones, qui peuvent soit bloquer, ou favoriser l’inflammation. Dans l’huile de bourrache, l’AGL semble calmer totalement l’inflammation, ce qui en fait un traitement intéressant contre l’arthrite et d’autres conditions inflammatoires.

La concentration naturelle la plus puissante d’AGL vient sous forme d’huile de graines de bourrache (24 %). Plusieurs recherches scientifiques ont été menées sur des suppléments riches en AGL, aboutissant à un intérêt significatif en ce qui concerne les problèmes de santé précités, aussi bien que pour le syndrome prémenstruel (SPM), les maladies bénignes du sein, l’eczéma, le psoriasis, l’obésité et les troubles vasculaires.

Les acides gras essentiels combinés dans cette formule ont prouvé qu’ils régularisaient le métabolisme des acides gras dans notre corps. Le métabolisme des gras est aussi important, sinon même plus critique, que notre métabolisme corporel des protéines et des glucides, comme le prouve l’augmentation draconienne du nombre de maladies dégénératives reliées aux graisses comme les maladies vasculaires et les accidents cérébrovasculaires (AVC).

Les acides gras essentiels communément trouvés dans l’huile de pépins de bourrache sont éventuellement convertis en substances semblables à des hormones, appelées prostaglandines.

Les prostaglandines sont importantes pour régulariser de multiples fonctions du corps telles que l’inflammation, l’enflure, la douleur reliée à la pression dans les yeux, les articulations et les vaisseaux sanguins, les sécrétions des muqueuses et leur viscosité, les muscles lisses et les réflexes autonomes, le tractus gastro-intestinal, les artères, les oreilles, le cœur, la rétention d’eau, la coagulation sanguine, les réactions allergiques, l’arthrite rhumatoïde, la transmission nerveuse, la production de stéroïdes et la synthèse d’hormones.

La recherche scientifique passée et présente appuie l’utilisation de nutriments d’acides gras essentiels pour favoriser une santé optimale. L’huile de graines de bourrache est reconnue comme étant la source naturelle la plus riche en AGL. Ces substances végétales naturelles employées seules ont suscité beaucoup d’intérêt dans le traitement de nombreux problèmes de santé.

Les preuves indiquent qu’une combinaison d’acides gras oméga-3 avec de l’acide gamma-linolénique (AGL) complémenterait aussi les résultats thérapeutiques de n’importe quel acide gras employé seul.

L’huile de graines de bourrache réduit la douleur liée à la polyarthrite rhumatoïde. Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont découvert que la consommation de fortes doses d’huile de bourrache (1.4 g par jour) réduit de façon significative la douleur et l’enflure des articulations arthritiques, lorsque comparée à l’huile de graines de coton, qui ne contient aucun AGL.

Dans une autre étude, des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ont manifesté beaucoup moins de signes cliniques d’inflammation après avoir pris pendant plusieurs mois des capsules riches en AGL, en comparaison de ceux ayant pris un placebo.

D’autres chercheurs ont rapporté une diminution des dommages aux tissus articulatoires, de la douleur et de l’inflammation chez les victimes de polyarthrite rhumatoïde à qui l’on avait donné des doses élevées d’AGL sous forme d’huile de bourrache.

L’huile de bourrache réduit l’inconfort associé au SPM, à l’endométriose et à la mastite sclérokystique. En interférant avec la production de substances inflammatoires appelées prostaglandines, émises lors des menstruations, l’AGL de l’huile de bourrache peut aider à en soulager les crampes et la douleur.

L’huile de bourrache peut aussi réduire en partie la sensibilité des seins que les femmes ressentent avant leurs menstruations et calmer l’inflammation reliée à l’endométriose. Plusieurs victimes du SPM ont des taux anormalement faibles d’AGL dans leur système et c’est pourquoi des suppléments peuvent tant les aider.

Les acides gras essentiels de l’huile peuvent minimiser l’inflammation des seins chez les femmes qui souffrent de mastite sclérokystique et favoriser l’absorption d’iode, un minéral se trouvant souvent à des niveaux anormalement bas chez celles qui sont atteintes de ce mal.

Pour la majorité des affections mentionnées, prendre de 1 000 à 1 300 mg par jour d’huile de bourrache. Bien que les études de recherche aient tendance à utiliser des doses relativement élevées d’huile de bourrache, il est important de s’en tenir à la dose recommandée. Comme tous les produits thérapeutiques, nous vous suggérons de consulter l’avis d’un professionnel de la santé.

Posologie :

Adultes :Comme source d'acides gras, essentiels pour le maintien d'un bonne santé, prendre 2 gélules deux fois par jour, ou tel qu'indiqué par votre praticien de soins de santé.
 

Ingrédients :

Chaque gélule contient :
Huile de graine de Borago officinalis (bourrache) certifiée biologique à 100 %. 1000 mg
Ne contient pas moins de 24 % d’AGL
Acide gamma-linolénique (AGL) (24 %) 240 mg
Acide linoléique (37 %) 370 mg
Produits similaires
33,99 $
Huile d'Onagre 1000 mg
Sisu
180 caps
 
Ajouté avec succès!
Produits complémentaires
Biosil.

Biosil aide le corps à régénérer son propre collagène, due à son ingrédient actif, l'acide orthosilicique stabilisé par la choline.