Trucs et conseils

Chardon-marie : ses bienfaits pour la digestion

Chardon-marie : ses bienfaits pour la digestion

Utilisé traditionnellement en phytothérapie comme agent hépatoprotecteur.

Le chardon-marie est une plante originaire du bassin Méditerranéen que l'on retrouve aussi aujourd’hui en Amérique du Nord. On a relevé son utilisation thérapeutique depuis l’Antiquité. En effet, les Grecs l’utilisaient déjà à cette époque pour traiter les troubles hépatiques.

Le chardon-marie a aussi eu un usage culinaire en Europe où l’on consommait ses feuilles, ses jeunes pousses, ses boutons floraux et ses graines.

Aujourd’hui, l’usage traditionnel de cette plante est reconnu pour le traitement ou la prévention des maladies du foie comme les intoxications, les hépatites ou encore la cirrhose. Les substances actives du chardon-marie pourraient régénérer le tissu hépatique abîmé et protéger cet organe contre les toxines naturelles et synthétiques.

Silymarine
La silymarine désigne un mélange de substances entrant dans la composition du chardon-marie, et comprenant notamment de la silibinine. La silymarine a été isolée en 1968, et serait la substance active de la plante, lui conférant ses vertus thérapeutiques. Elle est aujourd’hui utilisée en médecine pour la prévention et le traitement des troubles hépatiques. Les composés actifs de la plante sont peu solubles dans l’eau, aussi les infusions et les décoctions en contiendront-ils moins. C’est pourquoi on utilise aujourd’hui des extraits normalisés en silymarine, entre 70 % et 80%.

Professionnels
De nombreux essaies et observations médicales ont rapporté les effets positifs du chardon-marie pour les troubles hépatiques, notamment en cas d’hépatite d’origine virale ou alcoolique et de cirrhose. Des essais in vitro indiquent que les composés actifs de la plante pourraient agir en modulant l’activité des cytochromes P450 2C9 et P450 3A4 (enzymes du foie) qui jouent un rôle de détoxification important dans l’élimination des médicaments par l’organisme. 4 essais sur des humains en bonne santé ont montré que les interactions avec les médicaments étaient faibles et n’avaient pas de conséquences cliniques, soulignant la sécurité d’utilisation du produit.

Ingrédient Médicinal : Sylibum marianum 250.0 mg (standardisé 80.0 % silymarine) ;
Ingrédients Non-Médicinaux : Cellulose ; Gélatine ; Stéarate de Magnésium.

Le produit chardon-marie se présente sous la forme de capsules de gélatine contenant 250.0 mg de poudre de Silybum marianum standardisée à 80.0 % en silymarine.
La dose recommandée pour notre produit Chardon Bénit est de 1 capsule 3 fois par jour, soit un total de 960 mg par jour. Le fractionnement de ce dosage en capsules de
320mg permet néanmoins un usage pratique et une adaptation aisée de la posologie en fonction de chacun.

Précautions et mises en garde
Consulter un praticien de santé si les symptômes persistent ou s’aggravent. Consulter un praticien de
santé avant d’en faire l’usage si vous êtes enceinte.
Effets indésirables connus: une hypersensibilité, telle une allergie, peut se manifester. Si tel est le cas, cesser l’utilisation.

Léo Désilets Maître Herboriste Inc.
Spécialiste des produits naturels depuis 1974, notre expérience et notre savoir-faire nous ont permis de développer
une gamme de plus de 200 produits, répondant aux normes les plus strictes aussi bien en matière de qualité que de
sécurité.
Nos produits sont fabriqués au Québec conformément aux exigences des BPF, et sont homologués par Santé Canada
dans le cadre de la Réglementation sur les Produits de Santé Naturels.

Sources:

Le Chardon-Marie pour protéger son foie. Passeport Santé. Juin 2011. Disponible en ligne sur :
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=chardon_marie_ps (consulté le 10.11.2014)
Silybum marianum (L.) Gaernt. USDA Plant Database. Disponible en ligne sur : http://plants.usda.gov/core/profile?symbol=SIMA3 (consulté le 10.11.2014)
Luper S. A review of plants used in the treatment of liver disease: part 1. Altern Med Rev. 3(6):410-21. 1998
Pizzorno JE Jr, Murray Michael T (Ed). Textbook of Natural Medicine, Churchill Livingstone, États-Unis, p. 948. 1999
Zuber R, Modriansky M, et al. Effect of silybin and its congeners on human liver microsomal cytochrome P450 activities. Phytother Res. 16(7):632-8. 2002
Venkataramanan R, Ramachandran V, Komoroski BJ, et al. Milk thistle, a herbal supplement, decreases the activity of CYP3A4 and uridine diphosphoglucuronosyl
transferase in human hepatocyte cultures. Drug Metab Dispos. 28(11):1270-3. 2000
Piscitelli SC, Formentini E, et al. Effect of milk thistle on the pharmacokinetics of indinavir in healthy volunteers.Pharmacotherapy. (5):551-6. 2002
Mills E, Kumanan W, et al. Milk thistle and indinavir: a randomized controlled pharmacokinetics study and meta-analysis. Eur J Clin Pharmacol. 61:1-7. 2005
Gurley B, Gardner SF, et al. In vivo assessment of botanical supplementation on human cytochrome P450 phenotypes: Citrus aurantium, Echinacea purpurea, milk
thistle, and saw palmetto. Clinical Pharmacology & Therapeutics. 76(5):428-40. 2004
Fuhr U, Beckmann-Knopp S, et al. The effect of silymarin on oral nifedipine pharmacokinetics. Planta Med. 73(14):1429-35. 2007


Envoyer par courriel