Trucs et conseils

Réduire les déchets d'emballage

Réduire les déchets d'emballage

Les emballages totalisent plus de 5 millions de tonnes de déchets chaque année au Canada. En France, plus du tiers des 500 kg de déchets produits en moyenne en un an par ménage est relié à l’emballage. C’est trois fois plus élevé qu’il y a 25 ans. Bref, il y a urgence d’agir! Voici une foule de conseils pour faire votre épicerie de façon plus écolo!

Écolo 101 : Éviter le suremballage

Optez pour des grands formats plutôt que pour des formats individuels. Par exemple, préférez les grands pots de yaourt plutôt que les barquettes individuelles. À la maison, vous pourrez ensuite les transférer dans des contenants réutilisables au besoin. (Et en plus c’est économique!).
Au rayon des fruits et légumes, laissez de côté les brocolis et les aubergines emballées. À quoi ça sert? Les légumes peuvent très bien être déposés directement dans le panier. Favorisez les achats de fruits et de légumes en vrac plutôt que les paquets souvent suremballés. Privilégier aussi les fruits et légumes entiers que vous pourrez portionner à la maison. En plus d’être moins chers que ceux qui ont été tranchés et préparés en magasin, ils ne nécessitent généralement pas d’emballage.
Autre exemple : si vous désirez acheter des crevettes par exemple, choisissez-les au comptoir. En plus d’obtenir précisément la quantité désirée, vous évitez les emballages tels que les barquettes de styromousse recouvertes de plastique et emballées de pellicule plastique.

Au rayon de la boulangerie, plusieurs muffins et gâteaux sont emballés dans un plastique transparent très fin qui n’est pas recyclable au Québec. Demandez vos muffins directement au comptoir afin qu’ils puissent être placés dans un sac de papier.
Favorisez les contenant en verre plutôt que les contenants de plastique. Le verre est facilement recyclable tandis que le plastique est un produit dérivé de l’industrie pétrochimique et certains types de plastiques sont difficiles à recycler.
Bref, le meilleur déchet est définitivement celui qu’on ne produit pas!

Si de plus en plus de consommateurs achetaient des produits moins emballés, peut-être que l’industrie et les gestionnaires des supermarchés réagiraient et offriraient à leur clientèle des produits en accord avec leurs convictions environnementales.

Autres astuces pour une épicerie plus écolo

Demandez de ne plus recevoir les circulaires papier et consultez les circulaires en ligne.

Faites vos courses à pied, en vélo ou en transport en commun. Au besoin faites de plus petites épiceries plus souvent pour éviter que les sacs ne soient trop lourds.

Un sac de plastique peut prendre plus de 400 ans à se décomposer… N’oubliez pas vos sacs réutilisables!

Optez pour des produits locaux pour encourager le terroir québécois et réduire la pollution associée au transport des aliments.

Achetez des aliments certifiés biologiques, qui sont produits selon des méthodes respectueuses de l’environnement. Évitez toutefois les produits biologiques qui viennent de loin puisqu’ils ont alors un impact environnemental élevé dû à leur transport!

Évitez les espèces de poisson en danger (par exemple le bar du Chili, la morue de l’Atlantique…).

Évitez d’acheter des bouteilles d’eau qui gaspillent du plastique et qui viennent dans bien des cas de loin. En cas de nécessité, préférez les grands formats à partager aux bouteilles individuelles.


Envoyer par courriel