Trucs et conseils

Prostate : ses maladies

Prostate : ses maladies

La prostate est une petite glande située sous la vessie et qui entoure l’urètre. L’urètre est le canal excréteur de l’urine et du sperme. La prostate produit le fluide prostatique dans lequel les spermatozoïdes se déplacent. Les principales maladies de la prostate sont les suivantes :

 

Hypertrophie de la prostate (ou hyperplasie prostatique)

Cette maladie se manifeste comme une augmentation du volume de la prostate. Elle produit de l’inconfort et elle n’est généralement pas dangereuse, mais elle doit être adéquatement diagnostiquée pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un cancer de la prostate. Ayant une cause hormonale, la maladie apparaît lorsque la testostérone est convertie en dihydrotestostérone, entraînant une croissance excessive de cellules qui se traduit par une augmentation du volume de la prostate. La rétention urinaire causée par l’hypertrophie de la prostate peut se traduire par la prostatite (voir ci-dessous) et si on ne traite pas l’obstruction de la vessie, les reins peuvent être endommagés.  Prostatite Cette maladie est une inflammation de la prostate qui peut être causée par une infection ou des modifications hormonales.

 

Cancer de la prostate

Cette maladie est l’une des principales causes des décès dus au cancer chez les hommes. L’incidence du cancer de la prostate est liée au vieillissement, car il touche les hommes âgés de plus de 50 ans à un rythme qui s’accroît avec l’âge. Si la détection du cancer est précoce, le taux de survie est excellent (99,3 %).

 

Suggestions de style de vie pour les victimes de l’hypertrophie de la prostate

Les maladies de la prostate telles que l’hypertrophie subissent fortement les incidences des choix de style de vie qui visent, par exemple, l’alimentation et les activités. Pour réduire l’incidence ou les symptômes de l’hypertrophie de la prostate, adoptez les suggestions suivantes :

 

• consommer plus d’aliments non transformés (p. ex., grains entiers, légumes, fruits et noix);

• cesser l’usage du tabac;

• éviter ou réduire la consommation d’alcool, de produits laitiers, de caféine et de sucre;

• faire régulièrement de l’exercice (y compris des exercices de détente tels que la méditation, le yoga ou le tai-chi pendant 10 minutes par jour);

• maintenir les niveaux de cholestérol à la baisse;

• dans le cas de l’hypertrophie, éviter la consommation de liquides après 19 h.

 

Examen de la prostate

Tous les hommes âgés de plus de 50 ans ou qui affichent les symptômes d’une hypertrophie devraient consulter un professionnel de la santé pour vérifier la santé de leur prostate. Le test traditionnel est un examen rectal effectué par un médecin pour vérifier le volume de la prostate. Le médecin peut aussi avoir recours à une analyse de sang appelée PSA (antigène prostatique spécifique). Récemment, on s’est préoccupé de l’exactitude de l’analyse du PSA en raison des taux élevés de résultats faux positifs et de cas de cancer non détectés. Cette analyse demeure toutefois utile à titre d’avertissement pour les personnes dont le PSA indique une cote de plus de 10 et qui exigent qu’un spécialiste procède à d’autres analyses.

 

Plus de la moitié des hommes âgés de plus de 50 ans et 90 % des hommes âgés de plus de 85 ans affichent les symptômes inconfortables de l’hypertrophie de la prostate1, soit une augmentation du volume de la prostate souvent causée par les modifications hormonales dues à l’âge. Une prostate hypertrophiée gêne le canal urétral et perturbe les fonctions urinaires. Si vous êtes un homme qui a les difficultés suivantes, vous avez peut-être les symptômes de l’hypertrophie de la prostate :

 

• besoin de plus en plus fréquent d’uriner;

• polyurie nocturne (besoin de se réveiller pendant la nuit pour uriner);

• sensation de brûlure pendant la miction;

• faible débit urinaire;

• incapacité d’évacuer entièrement la vessie.

 

Assurez-vous de consulter votre professionnel de la santé, qui peut administrer des tests pour confirmer votre état. Certains médicaments sur ordonnance ont démontré leur capacité de réduire les symptômes de l’hypertrophie de la prostate au cours d’une période de 6 à 12 mois, tout en réduisant la taille de la prostate hypertrophiée. Toutefois, ces médicaments (p. ex., Proscar®) peuvent avoir des effets secondaires indésirables, tels que la réduction des capacités et des pulsions sexuelles, l’augmentation du volume des seins et l’incapacité d’uriner2. Votre professionnel de la santé peut recommander un certain nombre d’ingrédients naturels qui ont attiré l’attention pour leur capacité d’atténuation des symptômes de l’hypertrophie de la prostate sans effets indésirables.

 

1. Balch, Phyllis A., Prescription for Nutritional Healing. Fourth Edition. 2006. p 653.

2. http://fdb.rxlist.com/drugs/mono-167-FINASTERIDE+-+ORAL.aspx?drugid=4496 &drugname=Proscar+Oral

 

Prostate Protect pour la santé immédiate et à long terme de la prostate

Prostate Protect de Health First® a été conçu pour la santé immédiate et à long terme de la prostate. Pour un soulagement rapide des difficultés urinaires liées à l’hypertrophie de la prostate, Prostate Protect contient une combinaison des ingrédients végétaux naturels les plus efficaces : phytostérols, chou palmiste nain, huile de graines de citrouille, extrait de pollen de seigle et racine d’ortie. Pour aider à prévenir le développement de problèmes prostatiques plus graves, Prostate Protect contient du lycopène, du sélénium, de la vitamine D et des canneberges. Ces deux fonctions font de Prostate Protect l’un des produits pour la prostate les plus complets sur le marché.

 

Caractéristiques de Prostate Protect :

 

• Ingrédients naturels ayant fait l’objet de recherches cliniques.

• Aucun effet secondaire dangereux.

 

À quoi peut-on s’attendre de Prostate Protect?

• Réduction de la fréquence de miction.

• Réduction de la polyurie nocturne (besoin de se réveiller pendant la nuit pour uriner).

• Réduction de la sensation de brûlure pendant la miction.

• Amélioration ou renforcement du débit urinaire.

• Amélioration de la capacité d’évacuer entièrement la vessie.


Envoyer par courriel